Activité - enearm

Aller au contenu

Menu principal :

Activité

Qi gong

Définition et origines du Qi Gong

Qi Gong (prononcer Tchi Kong) signifie en chinois « travail du souffle » ou encore « maîtrise du Qi (l'énergie) ». Toutefois, le terme Qi Gong est récent: il date du début XXème siècle. Il regroupe l'ensemble des techniques et méthodes travaillant sur le Qi. Apparu il y a environ 5000 ans, le Qi Gong a porté différents noms, notamment celui de Daoyin. Il a subi les influences du yoga indien, du taoïsme, du bouddhisme et du confucianisme, ainsi que celles des écoles d'arts martiaux. Il existe bel et bien différents Qi Gong.

Le Qi Gong: l'apprentissage


Qi Gong signifie « travail du souffle », ou encore « maîtrise de l'énergie ». Avant d'accéder au qualificatif d' « art » de la maîtrise du Qi, le Qi Gong est d'abord une discipline, une pratique de santé relativement ardue, exigeant de la persévérance.

En effet, l'apprentissage du Qi Gong passe notamment par le développement d'une autre perception de son propre corps, une perception plus subtile, au travers d'un travail, la pratique assidue, permettant de développer les sensations et le degré de perception qui, en retour, donnent substance à la notion omniprésente du Qi. Cet apprentissage essentiel passe par un entraînement spécifique fondé sur le travail statique principalement fondé sur des postures. C'est seulement au travers d'un entraînement assidu qu'il devient possible de saisir les multiples facettes des manifestations du Qi.

La compréhension, puis l'approfondissement des notions de visualisation et de contrôle de la pensée exigent de la même manière une part très importante de travail statique et dynamique. C'est à ce prix que ces notions a priori plutôt vagues vont prendre sens. Le Qi Gong est important. Il permet en particulier de faire circuler le Qi qui permet d'équilibrer le Yin et le Yang.




Quelle forme de Qi GONG travaillée


Il y a différents types de travail possible, dynamique, statique, médicinal, martial, ésotérique. J’aurai tendance à dire qu’ il y a autant de formes de QI GONG « qu’il y a de pratiquants ». Il y a toute fois des grands classiques par exemple (liste non exhaustive) :

BA DUAN JIN (les huit pièces de brocards )
ZHAN ZHUANG GONG (les postures d’enracinements « arbres » ou « pieu »)
WU QING XI (jeu des 5 animaux)
YI JIN JING (12 mouvements de BODDHIDHARMA ou DA MO célèbre moine d’origine indienne du non moins célèbre temple du SHAOLIN)
Qi gong de la chemise de fer
Etc .........

Ces exercices font partis des plus connus, il faut savoir qu’il n’y a pas là non plus de série bien codifiée , comme pour le TAI CHI CHUAN
le fond est présent mais la forme varie selon les écoles, selon les enseignants et selon les maitres qui se sont appropriés et modfiés ces formes.
On peut faire un ration 80% de fond et 20% de forme qui varie.



 
Retourner au contenu | Retourner au menu